Contact : caroline.ache@paris.gouv.fr

 

Cahier des charges – Projet 15 %

 

Réalisation d’un film court

 

  • Qui ?

La Fabrique RH est le laboratoire d’innovation publique de la préfecture de région d’Île-de-France. Elle permet à plusieurs équipes d’agents publics franciliens de lancer leurs projets innovants dans le domaine des ressources humaines. Elle accompagne ces équipes dans la concrétisation de leurs idées, le développement de leurs projets, et leur diffusion au sein de services publics volontaires pour l’expérimenter.

  • Plus d’informations :

Le projet 15 % porté par la Fabrique RH, vise à réaliser une web-série pour l’égalité femmes-hommes d’un format de 3 minutes composée de dix épisodes pour la première saison.

Le projet 15 % part du constat suivant : dans la fonction publique, les femmes gagnent encore 15 % de moins que les hommes (Dgafp), alors même que l’égalité de tous est une valeur centrale de notre République ainsi qu’une priorité européenne et gouvernementale, et que l’égalité femmes-hommes fait l’objet de politiques publiques spécifiques.

Cet écart salarial révèle des inégalités plus structurelles :

  • Le sexisme ordinaire ;
  • L’accès aux postes d’encadrement (plafond de verre) ;
  • La difficile conciliation vie professionnelle / vie familiale ;
  • Le harcèlement au travail…

Cet enjeu, grave et mesuré, mobilise insuffisamment les agents publics. De nombreux guides, rapports et études existent, mais il nous paraît nécessaire de développer une sensibilisation via des formats innovants qui interpellent les agents et les rendent acteurs de l’égalité. Ainsi a émergé l’idée d’une web-série d’un format de 3 min ouvrant sur un échange avec le public via un appel à réactions/témoignages avec une redirection vers la documentation existante sur la question. L’objectif est de réaliser les premiers épisodes grâce au financement du hackathon puis de conclure des partenariats intelligents pour pérenniser la web-série.

Ce projet associera, en interne, le Secrétariat D’État chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, la DGAFP, la PFRH d’Île-de-France et, en externe, des écoles de théâtre et de cinéma comme partenaires. Cette démarche collaborative présente l’avantage de mutualiser les compétences et de réduire les coûts de réalisation estimés à 10 000 euros environ.

Ainsi les scenarii (disponibles à la fin de l’article) ont déjà été élaborés et finalisés par l’équipe du projet, les acteurs seront prochainement sélectionnés par l’équipe du projet et se réuniront à la fin du mois d’octobre.

  • Diffusion :

Les films devront être accessibles sur l’intranet de la préfecture de région Île-de-France et pourront être transférables aux administrations qui en font la demande. Il est prévu de diffuser ces vidéos en date du 8 mars 2019.

  • Modalités d’exécution

 Responsabilités du prestataire :

Le prestataire aura en charge la réalisation d’une première vidéo de la web-série, notamment la réalisation du films, son montage et le soutien technique pour la diffusion. 

Responsabilités de La Fabrique RH :

La Fabrique RH et plus particulièrement l’équipe du projet 15 % s’assurera, en amont de l’intervention du prestataire, de la bonne préparation et répétition des scenarii par les acteurs afin de gagner du temps sur l’intervention du prestataire. L’équipe du projet apportera son appui pour garantir la bonne interface avec le prestataire, y compris par la définition d’un cahier des charges complet, le recrutement des acteurs et la mise à disposition de locaux nécessaires à la réalisation des vidéos.

 Délai :

La présentation d’un devis et la rencontre du prestataire permettront de définir les besoins de préparation des acteurs, les besoins de matériel et les délais de réalisation de la vidéo.

La vidéo pourrait être tournée en décembre, voire en janvier, une fois que les acteurs ont suffisamment préparé les scènes.

Quinze pour cent – Scénarii 1 et 2 de la première saison

 

Proposition de générique : juste un écran noir avec écrit « 15 % » en gros et blanc, puis le texte suivant : « Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé et des événements s’étant produits n’est absolument pas fortuite ».

 

Scénario 1. « Les joies du recrutement »

 

Ce scénario est séparé en 2 scènes.

1e scène.

Lieu : bureau du directeur. Sur le bureau, une pile de dossiers une étiquette « Recrutements ».

Personnage : Paul, le directeur, assis au bureau, feuilletant en soufflant la pile de dossiers (on voit des CV, des lettres de motivation).

On entend ses réflexions en voix off.

Paul, exaspéré. – « Bon, pour le poste de secrétaire, faisons ça vite et bien, j’ai un afterwork moi après ».

En feuilletant les CV. – « C’est simple, je cherche une secrétaire, donc je prendrai celle qui aura une apparence agréable, il faut qu’elle puisse accueillir les gens. En fait il faut savoir être BCBG, Beau Cul Belle Gueule, quoi ! »

Petit sourire goguenard en s’arrêtant sur la photo d’un CV.

« Il faut aussi qu’elle ait de l’expérience, faut savoir faire un bon café ».

Il pouffe de rire. Puis redevient sérieux.

« Bon, il doit bien y en avoir une dans le lot qui fera l’affaire ! »

Il met la pile de côté, puis prend un autre dossier.

« Alors, le poste de technicien informatique. »

Il fait les gros yeux d’un air surpris en feuilletant rapidement le dossier.

« Ah mais il y a plein de femmes candidates là-dedans ! C’est bizarre ! Comment je vais faire moi ? ».

Coupure (générique Quinze pour cent ? ).

2e scène.

Lieu : bureau partagé.

Personnages : Paul, le directeur ; Jeanne, la nouvelle cheffe de section ; Juliette, Martine, Patrick et Richard, qui sont les 4 agents qu’elle va encadrer.

Juliette, Martine, Patrick et Richard sont chacun assis devant un ordinateur, à leurs postes de travail.

Paul et Jeanne entrent dans la pièce.

Paul, enjoué – « Bonjour à tous, je vous présente Jeanne, votre nouvelle cheffe de section ! ».

Jeanne passe d’un bureau à l’autre en disant bonjour et en serrant la main des agents.

A chaque fois qu’elle salue quelqu’un, on zoome sur son visage. Il ou elle sourit poliment mais on entend ses pensées en voix off.

Juliette – « elle fait un peu « biatch » quand même ».

Richard – « mmmh, le boss sait les choisir ! »

Martine – « olala mais on se demande comment elle a eu le job »

Patrick – « bon on est tranquille, elle a pas l’air d’avoir d’autorité celle-là ».

 

Scénario 2. « Tu prends ton après-midi ? »

Lieu : le bureau partagé de Richard, Patrick, Juliette et Martine. Ils sont à leurs postes de travail.

Patrick regarde sa montre. Il se lève, s’étire, met sa veste et prend un sac de sport.

Patrick, joyeux – « Bon, allez, moi je décolle ! »

Juliette, agacée – « La muscu, toujours la muscu ! Et comme toujours tu pars tôt alors que tu n’as même pas bouclé le dossier Machin ! »

Martine, renchérit – « C’est clair, on va encore devoir le faire à ta place ! »

Patrick, se défend – « oh ça va hein ! Toi le nombre de fois où on t’a vu partir à 17h30 pour tes gosses ! »

Richard – « alala les bonnes femmes, toujours à râler. Bon moi aussi j’y vais, ma fille a le pédiatre. »

Juliette, Patrick, Martine, en choeur : « oh c’est bien ça ! Quel bon père ! Qu’il est impliqué ! »

Les deux hommes sortent.

Coupure (générique Quinze pour cent)

Lieu : même bureau partagé, plus tard (on peut voir par exemple qu’il est plus tard sur l’horloge).

Martine et Juliette travaillent sur leur ordinateur.

Paul, le directeur, entre dans le bureau.

Paul, pressé – « Et alors, il est où le dossier Machin ? »

Juliette – « Patrick et Richard travaillaient dessus mais ils ne l’ont pas terminé, ils ont dû partir. »

Paul – « Ah oui, Richard devait s’occuper de sa fille ! Bon et bien il me le faut absolument ce soir. Mesdames, je vous laisse vous organiser. »

 

Paul sort.

Juliette, en soufflant – « et dire que j’arrive avant tout le monde le matin ».

Martine – « ben oui, paraît qu’on part tôt ! »

Publicités