Michel CADOT, préfet de la région d’Ile-de-France, préfet de Paris, a ouvert l’événement en rappelant que « chaque agent représente une parcelle de l’Etat et que par conséquent chacun se doit d’être exemplaire ».

L’événement a débuté avec l’avant-première de la web-série « Quinze Pourcent » imaginée et menée par des agents publics volontaires dans le cadre de La Fabrique RH, afin de sensibiliser sur le sexisme ordinaire dans l’administration.

La projection s’est suivie d’une intervention de la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP) qui a présenté un état des lieux de l’égalité femme-homme dans la fonction publique à travers les chiffres-clés.

La délégation régionale aux droits des femmes et à l’égalité a clôturé l’événement. Les résultats du questionnaire préparatoire à la campagne régionale de prévention de lutte contre les violences aux femmes dans l’administration, auquel 1200 agents ont répondu, ont été présentés. Les réponses sont assez parlantes : 1 répondant sur 5 déclare avoir déjà été victime de violences ou de harcèlement sexuels au travail. Plus d’un agent sur deux a eu connaissance d’au moins une situation de violence sexiste ou sexuelle dans le cadre professionnel.

Plus que d’actualité, tout l’enjeu de cette initiative était de nommer précisément ce qu’est le sexisme ordinaire.

Publicités